November 19, 2014


A ROTATING COLLECTION OF WORKS FROM ARTISTS WE HAVE EXHIBITED THROUGHOUT THE YEAR. BE SURE TO KEEP AN EYE ON THE 'NEW WORK' SECTION OF OUR WEBSITE, OR PHONE US TO FIND OUT WHAT'S NEW! 

BE SURE TO CHECK OUR OPENING HOURS ON THE CONTACT PAGE!

 

Intrusion dans l’univers de Banksy à travers l’ouvrage: You are an acceptable level of threat

Dans ce livre, on fait référence à Banksy comme étant un mythe, un jeu ou même une religion. En effet, l’artiste joue énormément sur son identité, un peu comme l’a précédemment fait Andy Warhol, mais à travers un processus quelque peu différent : Banksy conserve avec brio son anonymat, il ne met pas en scène sa personne, mais il expose, avec un grand souci de visibilité, son art en tant que symbole, signature aisément reconnaissable. Dans son cas, il publicise sa personne à travers ses interventions incognitos dans la rue ou encore dans les grands musées, qu’il réalise sous le couvert d’invisibilité que lui procurent les accessoires dont il se fiche pour ne pas se faire remarquer. Néanmoins, il fait passer à travers son art un message anti-conformiste et anti-capitaliste, en dénonçant le système global en place dans les sociétés occidentales, tout en utilisant les instruments mis en place par ce système pour diffuser ses messages.

Banksy se présente comme étant le défenseur des masses, des pions de la société, en rappelant à ceux-ci, à travers ses actions, qu’ils ont droit à leur part du pouvoir et que l’art est un vecteur d’expression notable qui permet d’afficher publiquement ses propres positions, et donc, sa petite parcelle de pouvoir. C’est ainsi une façon de s’approprier un petit morceau de l’espace public, qui, même si qualifié de public, n’appartient en fait en rien aux petites gens qui le côtoie chaque jour. Banksy n’aspire pas à ce que son art soit acheté, il ne souhaite pas être mainstream. Au contraire, il crée pour la rue et souhaite que son art y demeure. Une citation tirée de l’ouvrage étudié se prête très bien à cette forte volonté de l’artiste : « […] if you really like Banksy, it’s more important to copy him than to buy his stuff. »

Le ton rédactionnel de l’ouvrage va dans le même sens que l’essence artistique de Banksy: on s’adresse directement au lecteur par le biais de petits apartés et on utilise un vocabulaire assez trivial pour assurer la bonne compréhension de tous et cela démontre bien le côté inclusif du type d’écriture privilégié. L’ouvrage est divisé en courtes sections, hautement illustrées et assez peu denses en texte, chacune traitant d’un thème récurrent retrouvé dans l’art de Banksy, et celles-ci sont ponctuées par de brefs segments exposant des anecdotes ou des questions quant au mythe entourant l’artiste, appelés « Banecdotes ».

Dans You are an acceptable level of threat, on lit que Banksy déplore le voyeurisme de la société anglaise dans laquelle il a grandi, celle qui observe constamment, par le biais des spy cams qu’elle installe un peu partout et qui font des citoyens anglais des personnes rassurées à propos de la criminalité. Ô bienveillantes caméras espionnes! L’artiste dépeint avec une flagrante ironie l’inefficacité de ce système d’observation en couchant parfois ses graffitis et ses sérigraphies sur des murs faisant directement face à ces dites caméras. Banksy, s’élevant contre la guerre et le capitalisme corporatif propres aux États-Unis, tente avec la sortie du film Exit Through the Gift Shop, d’incorporer un peu de son art à ce pays très nombriliste, puisque ce sont, comme on le sait, les États-Unis qui dictent la grande majorité des tendances culturelles depuis longtemps. Il tente de renverser la donne et de répandre Banksy au « pays du status quo[1] ».

En somme, il s’agit d’un livre génial pour apprendre l’ABC de la pratique artistique de Banksy. On y dépeint le contexte socio-politique duquel a émergé la figure mythique que celui-ci est devenu. L’ouvrage comprend beaucoup de détails pertinents à savoir concernant tout ce qui gravite autour de l’univers complexe de l’artiste. Ce livre constitue une lecture légère et agréable que les nombreuses images viennent très bien ponctuer. Celles-ci ont d’ailleurs été soigneusement sélectionnées et contribuent à dresser un riche portrait de la pratique de Banksy. Bref, You are an acceptable level of threat est définitivement une lecture à conseiller pour en apprendre davantage sur l’un des artistes les plus en vue du monde, ainsi que, de façon plus générale, pour renforcir ses connaissances à propos des principes de base revendiqués par le street art.

 

Par Sabrina Desjardins

 

 

Banksy is a key figure in the street art world. His name has been on the tip of everyone's tongues for years, never ceasing to discuss his controversial work. The book Banksy – You are an acceptable level of threat lifts the veil on the artist's global approach as well as his reoccurring themes.

Throughout You Are An Acceptable Level of Threat, Banksy is referred to as a myth, a game, or even a religion. Indeed, the artist plays heavily on his identity, similar to Andy Warhol, but through a somewhat different process: Banksy hides his identity brilliantly, and exposes, with great attention to visibility, his art as a symbol. In his case, he advertises himself incognito through his interventions in the street or in major museums. Nevertheless, his art conveys a non-conformist and anti-capitalist message, denouncing the global system of Western societies, while using the instruments put in place by the very same system to disseminate his messages.

Banksy presents himself as the defender of the masses - the pawns of society - reminding these people that through their actions, they are entitled to their share of power. Thus, his art is a method of seizing a small piece of public space, which, although classified as a 'public', belongs, in fact, not at all to the people who exist alongside it every day. Banksy does not aspire to having his art bought; he does not want himself or his work to be mainstream. Instead, he creates it for the street. The book conveys this message and notes that "If you really like Banksy, it's more significant to copy him than to buy his stuff."

The editorial tone of the book is in the same sense as the artistic essence of Banksy: it speaks directly to the reader through small asides, and rather trivial vocabulary is used to ensure proper the understanding by all. The book is divided into short sections, which are highly illustrated with rather dense text, each dealing with a recurring theme found in the art of Banksy. Additionally, there are brief segments of anecdotes and questions regarding the myth surrounding the artist, called "Banecdotes."

The book details Banksy's dislike of the voyeurism present within English society. The artist depicts a blatant irony of this observation system by occasionally placing his graffiti and wheatpastes on walls that directly face these cameras. Banksy, speaking out against the war and corporate capitalism in the United States, as seen in the film Exit Through the Gift Shop, has incorporated some of his art in this very self-centered country. As the United States has the ability to dictate the majority of cultural trends, he attempts to reverse this situation and spread Banksy to the "land of the status quo." 

In conclusion, You Are An Acceptable Level of Threat is a great book for learning the ABCs of Banksy's art practice. It depicts the socio-political context in which the mythical figure has emerged. The book includes many relevant details surrounding the complex world of the artist and is a light and enjoyable read along with many strong images, which have also been carefully selected to help develop a rich portrait of Banksy. In short, You Are An acceptable Level of Threat is highly recommended to learn about one of the most prominent artists in the world and, more generally, to reinforce knowledge about the basic principles proclaimed by the street art.

 

Translation by Alexandra Jagodzinski


Sabrina Desjardins
Sabrina Desjardins

Author